Vous êtes ici : Accueil Les Collections Œuvres de peinture de Manos Faltaits La peinture de Manos Faltaits

La peinture de Manos Faltaits

Initié à la perception de l’art byzantine par personnalités importantes comme Kontoglou, Tsarouchis et Pikionis, aussi par l’influence des théories de Periklis Giannopoulos, la peinture de Manos Faltaits explore les matériaux qui composent la lumière de grécité en atteignant  la cire et non le soleil, à l'ombre de la vigne, pas dans l'éblouissement, l'intérieur d'une église basilique fraîche et non dans son plâtre blanchi.

L’enfant et l’obscurité...

Les adultes, souvent, quand on voit la pureté transparente du regard d'un enfant l’associons avec des émotions positives et lumineuses, où le mal et l’obscurité n’ont pas leur place. Mais, si nous comprenons les mémoires infantiles en profondeur et honnêtement, une pléthore d'émotions négatives apparaissent: La tristesse, la colère, la frustration, les méchancetés, le désespoir et d'autres sentiments négatives, qui nous ne pouvions pas les nommer quand ces nous inondaient, et nous étions clairement incapables de contrôler eux quand ils apparaissent.

Ce manque de contrôle, est ce que nous percevons comme innocence après tout - combiné avec le fait que chacun de ces émotions a une pureté inégalée, une transparence brillante, parce que non est impliqué dans les défenses rationnelles et syndromes bipolaires.

La peinture de Manos Faltaits a exactement cette propriété. Elle a un regard d'un enfant qui souvient de son obscurité avec la même pureté qui souvient de sa lumière.
L’œuvre de Manos Faltaits présente ses mémoires, en innocentant eux, à travers de ce regard infantile qui ne juge pas mais témoigne et co-sent.

Avec des matériaux très peu et humbles, comme fait chaque enfant qui veut exprimer avec quelconques matériaux a à sa disposition, l’artiste articule un discours visuel rugueux, brut, dense, mais avec beaucoup d'émotion et de clarté narrative.

ekklisia

Comme ce qui se passe avec la plupart des enfants, les limites entre le rêve, la fantaisie et la réalité sont flouées. Les matériaux sont mélangés inextricablement dans les compositions où l'idéalisation embrasse d'usure, l'admiration du réalisme, la satire de l'amertume, et le plaisir du chagrin.

Reflet d'un monde complexe et mystérieux, simple et intraitable en même temps, les œuvres de Manos Faltaits illuminent et s’illuminent par la lumière grecque qui joue avec l’ombre. C’est ne pas la colonne de marbre qui est baigné par le soleil radieux grecque, c’est l’ombre à côté de cela et c’espace vague entre eux, lequel M. Faltaits enquête et essaie de l’inventorie. Initié à la perception de l’art byzantine par personnalités importantes comme Kontoglou, Tsarouchis et Pikionis, aussi par l’influence des théories de Periklis Giannopoulos, la peinture de Manos Faltaits explore les matériaux qui composent la lumière de grécité en atteignant  la cire et non le soleil, à l'ombre de la vigne, pas dans l'éblouissement, l'intérieur d'une église basilique fraîche et non dans son plâtre blanchi.

M. Faltaits n’est pas “aveuglé” par l'hellénisme, car il sait bien qu’il fait son partie. Ainsi, son pinceau s’enrichit en tonnes et demi-tons. Avec une connaissance et expérience approfondies, ouvre le fan des nuances en approfondissent la contemplation aux limites de la prière et de la méditation. Les peintures de M. Faltaits vécus par le spectateur, ne sont pas comme une image religieuse, mais plutôt, comme un croyant qui vit le drame divin durant la semaine des passions.

Finalement, le message n’est pas caché entre les lignes, mais se trouve aux nuances des couleurs et au dialogue qui se réalise entre la forme y la couleur. Si l'on doit chercher un sens, ce qui n’est pas nécessaire, bien sûr.

La peinture de M. Faltaits, cependant, ne peut pas s’incorporer au quelqu’une tendance esthétique. Dépasse tous les efforts de classement, car il se déplace sans complexes au-delà de toutes les formes et contextes, comme a fait l'artiste lui-même dans toute sa vie en étant indépendant et partisane.

Un enfant qui joue caché sous la table....

Μanos Oikonomakis

Contact FR