Vous êtes ici : Accueil Le Musée Activités Séminaire sur Rebetiko (genre musicale)

Séminaire sur Rebetiko (genre musicale)

Chaque année, au cours de la seconde moitié de Juillet, depuis 2009 on organise dans le « Musée du Folklore Manos et Anastasia Faltaïts » une Séminaire-Réunion sur le rebetiko, notre forme de musique urbaine et folklorique.

Chaque année, au cours de la seconde moitié de Juillet, depuis 2009 on organise dans le « Musée Folklorique de Manos et Anastasia FaltaïtsÈ, une Séminaire-Réunion sur le rebetiko, notre forme de musique urbain et folklorique.

Cette rencontre musicale encadré de manifestations n'est pas simplement un séminaire. Elle est devenu une institution qui a pris racine profondément dans cet 'île égéenne. Chaleureusement reçu par les autorités locales et les résidents, le Musée a constitué la base pour l’approfondissement des relations humaines. Le Musée Faltaïts unit dans un but commun notre musique urbaine et populaire, des gens de différents pays et cultures et répond à ses besoins psychiques, en les offrant à part de connaissances et un plaisir inoubliable.

La vie culturelle de Skyros depuis des décennies, comme on le sait, est directement liée à l'existence et l'action du « Musée Manos et Anastasia Faltaïts ». Le musée depuis sa fondation en 1964 par Manos et Anastasia, est considéré un comme berceau culturel qui a contribué à travers ses activités au sauvegarde non seulement de l'histoire de Skyros et de sa culture, mais aussi de la vie culturelle dans l'espace grec entier avec la découverte et la conservation de 3000 outils et objets de l'économie grecque traditionnelle, des publications rares et de documents historiques du 16ème siècle.

De la contribution culturelle de la famille Faltaïts on ne pourrait pas exclure nos formes de musique préférées c'est à dire le rebetiko et la musique folklorique.

Constantine Faltaïts depuis 1915 explore, avec beaucoup d'intérêt, l'origine du rebetiko. Plusieurs années plus tard, en 1929, après une recherche profonde, il recueille et publie sur la revue « Mpouketo » (Bouquet) les « Chansons de baglama », dans son article intitulé «Comment chantent les prisonniers, les voyous et les drogués », éléments que enrichissent nos connaissances sur le rebetiko. Selon une recherche récente aux archives de l'AEPI (Société Hellénique pour la Protection de Propriété Intellectuelle) Konstantinos Faltaïts écrivait les paroles et la musique pour les amanedes (chansons de mélodie monodique turque), le rebetiko et pour des chansons populaires du pays.

« La pomme ne tombe jamais loin de l’arbre » dit un proverbe grec. C'est le cas de notre fondateur Manos Faltaïts fils de Konstantinos. Manos Faltaïts un homme d'énergie positive, enthousiaste de sa tradition familiale et avec des idées bien avancées pour son époque, a pu élaborer et approfondir sur le rebetiko. Un homme humble mais aussi visionnaire, on l'a connu à travers ses manuscrits et ses analyses sur le rebetiko, comme celles du compositeur Dimitris Gogos (Bayadera), celles pour les clochards, les gamins et les bougres.

Il n’y a pas longtemps que Manos a décidé de faire le dernier voyage vers le monde d'idées en laissant derrière lui un sentiment de perte, mais aussi son énergie positive pour nous accompagner à Viglatoria. Héritière de son œuvre sa partenaire Anastasia. Pratique et visionnaire en ce qui concerne le rebetiko et la musique folklorique elle trace un nouvel chemin vers le renforcement de l'institution du Séminaire-Réunion à Skyros. Son objectif est d'établir et de créer une institution qui contribuera à la perspective de l'intégration européenne, en valorisant la communication interculturelle de l’Europe avec les pays du bassin méditerranéen, ayant comme véhicule la langue commune de la musique folklorique.

Giorgos Makris

 

Contact FR