Vous êtes ici : Accueil Les Personnages Autres personnages Autres personnages

Autres personnages

Georgadis Faltagis, Gorgis Grimaldi, Démétrios Faltaits, Anna, Maria Et Efrosini Faltaits sont certaines des personnes qui avait influencé la personnalité de Costa Faltaits et qui ont contribué è la naissance et la matérialisation de l’idée de la création du Musée.

 

Famille Faltagi

Une famille vieille et aristocratique de Skyros descendue s’une époque pro-byzantine, selon l’étymologie du nom de la famille. Ce nom, comme nom ou prénom, est un des plus anciens noms qu’ont survis la prévalence du christianisme.

Le plus vieux record du nom l’on trouve en 1643, quand l’ancêtre Kyparissis Faltagis était à la tête d’une délégation des prévôts Skyriens, qu’était envoyé au Constantinople pour réguler l’installation du Turc « Kadis » (juge).

De cette époque jusqu’aux 1821 membres de la famille étaient prévôts, secrétaires, commissaires et aînés de  Khóra de Skyros.

 

Faltagis Stamatiou

Pendant la période Capodistrienne (1828-1831), une des plus énergétiques personnalités de Skyros était le grand-grand-grand-père de Manos Faltaits, Faltagis Stamatiou. Sa personnalité dynamique et exubérante délimite l’histoire de la famille Faltaits de premières décennies du 19e siècle, quant au même temps  il avait un rôle principal aux évènements publics en Skyros des 1821.

Pendant la révolution de 1821 il jouait un rôle important comme il était aîné et commandant de la garnison du Château, à la protection des Skyriens des attaques de pirates » Liapides » (musulmans albanophones immigrés en Grèce au 14e et 15 siècles). Il s’est posé contre les pirates pendant la période Capodistrienne, quand il était capitaine du port de Skyros.

En 1938 il s’est nommé mandataire  de Skyros à la Commandement Centrale.

 

giorgantis

 

Georgadis Faltagis 

Sa gloire posthume est encore vivante en Skyros grâce à ces exploits héroïques. Il a participé à la révolution de 1821, même qu’il était adolescent, et il a participé à la bataille de Faliro avec l’armée de Karaiskakis contre les Turcs de Kioutahi  (Reşid Mehmed Paşa) pendant le siège de l’Acropole d’Athènes en 1827.

 

 

 

 

 

Giorgis Grimaldi

Il était le grand-grand père d’Anna Faltaits Marcelo-Grimaldi, ami cardiaque, concurrent et collaborateur d’Augustin  Capodistria.

Il avait un rôle de premier plan à la campagne pour la libération de Naupacte et du Missolonghi en 1828 et il était collaborateur immédiat d’Augustin Capodistria. Les deux hommes ont sauvé la relique du premier Gouverneur de Grèce, Ioanni Capodistria de la profanation prévue des adversaires à Nauplie.

Fils de la génération hégémonique  de Grimaldi de Monte Carlo et Gênes, de la branche de Grimaldi de Chios.

Les Grimaldi sont installés à Chios après la Prise de Constantinople par les Francs de la quatrième Croisade en 1204, et ils faisaient partie de Maona de Chios.

Le blason commun des deux branches était, régénération aigle aux ailes ouvertes, avec des diamants pourpres et or.

Les ancêtres de Giorgi Grimaldi ont participé à la guerre contre les Turcs en 1453 comme officiers d’Giovanni Giustiniani Longo, avec des autres Génois de Chios dans la bataille devant la Porte de Sant-Romain.

Assez des objets précieux de Giorgi Grimaldi sont sauvegardés dans le Musée Faltaits en Skyros.

Sa connection avec le « Viglatoria de Palaiopirgos est évident dans sa descendance des ancêtres des membres de « Viglatoria » et dans la collection des objets précieux qu’on trouve au Musée. Ses histoires personnelles faisaient  toujours partie de la formation des membres de la famille et ont influencé leur idéologie et leurs principes.

L’épée de Grimaldi était un élément important de cette formation. 

 

dimitrios

Faltaits G. Démétrios, lettré (1855-1900)

Né et mort en Skyros, il s’est marié en Smyrne à Anna Marcelo-Grimaldi.

Il était particulièrement actif social et culturellement en Smyrne, Odessa et Taganrog en Russie, villes où il était aussi entreprenant.

En Taganrog il a créé une intimité avec le poète connu Achille Parasho et le fameux écrivain Russe Anton Pavlovitch Tchekhov. Grace à sa suggestion son ami d’enfance Agathocle Constandinidis à traduit les œuvres de Tchekhov mais aussi des autres fameux écrivains Russes, et comme si les  a introduit au lectorat Grec.

Il a écrit l’histoire de Skyros, des essais philosophiques, mémoires, et il était très actif aux cercles philanthropiques et sociaux sans quittant ses activités culturelles.

Il a laissé plusieurs œuvres inédits   

- poèmes
- essais
- discours
- enseignements
- L’histoire de Skyros
- journal
- mémoires des voyages de Smyrne, Constantinople,  Terre sainte, Odessa, Trabzon, Chio, Mytilène, Athènes etc.
-  Créateur de la Sororité Culturelle de Smyrne

 

anna marselou

 

Faltaits Anna

Née et élevée en Smyrne où elle a devenu la femme de Démétrios Georgadi Faltaits. Elle était la fille de Nicola Marcelo et Maria Grimaldi.

En 1893 ils sont installés à Skyros, terre natale des Faltaits.

Elle était la mère de Costa et Maria Faltaits. 

Elle a joué un rôle très important dans la vie culturelle et social de Skyros jusqu’au fin de sa vie en 1944.

Les lettres qu’elle a écrites à son fils Costa pour l’exhorter de lutter pour le sauvetage des Skyriens de la famine à cause du blocus naval des Anglais et de l’occupation Allemagne-Italienne pendant le deuxième guerre mondial étaient célèbres. 

Elle a eu grande influence à ses enfants, en les enseignant l’altruisme et une conscience supérieure.

Évènement légendé de sa vie, la prière pendant la nuit, au Palaiopirgo, chez elle, avec ses quatre filles l’hiver de 1913, pour le sauvetage des soldats Grecs qui luttaient à Bizáni contre les Turcs et un gel horrible.

Elle reste encore au mémoire de Skyros comme la Damme de Palaiopirgo. 

 

theia maria

Faltaits Maria (1883-1964)

Née en Smyrne en 1883 et mort en Skyros en 1964.

Était la fille de Démétrios Georgadi Faltaits et Anna Nikola Marcelo.

Elle a s’installée avec ses parent à Skyros en 1893, terre natale de son père et de la famille Faltaits.

Elle a joué un rôle très important dans la vie culturelle et social et elle était une des plus culturelles personnages  de Skyros jusqu’au fin de sa vie en 1964.

Elle a inspiré et aidé Aggeliki Hatzimihali, relative de la parte de sa grand-mère Efrosyni Tzanou, avec son œuvre fameux « Skyros ».

Elle a eu une collaboration étroite avec Eva Sikélianou  et Aggeliki Hatzimihali pour l’organisation des Festivités Delphiques, représentant la culture traditionnelle de l’île.

Avec son frère Costantino Faltaits elle était l’organisatrice des festivités de la Poésie Éternelle, festivités d’énorme importance, à Skyros en 1931, pour honorer le poète Anglais Rupert Brooke. Ils ont canonisé Skyros comme l’île de la Poésie Éternelle et l’Eldorado de l’Art.

 Elle a créé le style de fabrication des meubles Skyrien-byzantin, fashionable en Grèce pendant  le période entre-deux-guerres (1919-1939).

Elle a créé la maison Skyrienne au Mairie de Skyros, qu’on  peut trouver aujourd’hui au Musée Archéologique  de l’île.

Elle a contribué, avec son frère Costantino à la création de la collection archéologique de Skyros, une collection qu’est la base du Musée Archéologique Public.

Elle était pour décennies la plus importante personnalité culturelle de l’île, jouant un rôle du premier plan dans toutes les activités sociales et culturelles des habitants de Skyros.

Sa réputation est encore vivante et son nom est mentionnée des plus anciens habitants avec du  grand respect, admiration et affection. 

 

efrosini faltaits

 

Faltaits Efrosyni (1907-1986)

Née et mort en Skyros.

Fille de Constantinou Malatesta-Fragouli et Anna Grigoriadi. Était la femme de Constantinos Faltaits.

Elle a vraiment contribué à l’organisation du Musée Manos Faltaits, grâce à son esthétique supérieure  et savoir profonde de la culture traditionnelle, l’art populaire et le folklore de Skyros.

Elle a donné beaucoup des objets précieux, broderies, et d’autres objets de valeur au Musée et  a contribué à l’organisation de sa fonction les premiers ans de sa création, enseignant les visiteurs sur la culture et l’héritage traditionnelle de l’île.

 

Contact FR